French French

L 'influence du verre sur les sens en Champagne

 

L'épaisseur du bord, la matière, la taille, la forme, la hauteur, la largeur, la surface intérieure sont importantes.

La hauteur du service est différente en fonction du verre choisi et va en diminuant du verre le plus haut au verre le plus bas et du verre le plus étroit au verre le plus évasé

 

Les bulles ont donc tendance à s'affiner du verre le plus étroit au verre le plus évasé,

La surface du disque offerte au dégazage et à l'évaporation des arômes augmente très nettement du verre le plus étroit au verre le plus évasé.

Le volume de l'ESPACE DE TETE inhalé augmente considérablement entre le verre le plus étroit et le verre le plus évasé.

L'ESPACE DE TETE est fondamental. Dans cet espace le gaz carbonique et les molécules arômatiques volatiles se mélangent.

Si en termes organoleptiques, on peut lui trouver quelques imperfections, en revanche pour l’esthétique, il faut reconnaître que la coupe est gracieuse et donne belle allure à son propriétaire. Une allure certes un peu surannée, mais  tellement délicate et raffinée qui, oserait-on le dire, convient parfaitement à l’image du champagne. Celle du champagne de l’élégance et la célébration !

 

C’est au XVe siècle que le travail du verre se développe en Lorraine sous l’impulsion des pouvoirs publics. En 1448, Jean de Calabre, gouverneur des duchés de Lorraine, octroie aux verriers une charte les assimilant aux nobles de races, leur accordant les mêmes droits. C’est ainsi que de nombreuses verreries se développent sur le territoire, pour devenir aujourd’hui des cristalleries françaises iconiques, reconnues dans le monde entier par la qualité de leurs productions, et notamment de ses verres en cristal !

 

La coupe Harcourt de la cristallerie Baccarat, depuis 1841

Débutons par la célèbre manufacture Baccarat, avec le plus ancien modèle créé encore fabriqué à ce jour : Harcourt. Baccarat est une cristallerie fondée en 1764 dans une petite ville de Meurthe-et-Moselle, qui s’est imposée comme un incontournable des arts de la table et du luminaire, surnommé le « cristal des rois ». C’est en 1841, sous Louis-Philippe, que le service Harcourt prend vie, sous la dénomination de « service de table forme gondole à triple bouton, taillé à côtes plates larges ». Son pied hexagonal, sa jambe à triple bouton et sa taille à côtes plates sont le porte-drapeau de l’art de vivre à la française.

Ce verre a voyagé sur les tables des plus grands de ce monde. Commandé par Louis XVIII et Charles X, il est également présent sur la table de nombreuses ambassades.

 

Parmi les nombreuses spécialités de la manufacture, la taille. Ce travail, réalisé à l’atelier à froid, nécessite plus de dix années d’expérience. La coupe Tommy illustre à merveille ce savoir-faire : la taille géométrique est réalisée à la perfection, reflet d’un haut niveau d’exigence. Autre spécialité de la manufacture Saint-Louis, le cristal doublé couleur. Deux couches de verre sont appliquées à chaud, l’une en cristal clair, l’autre de couleur. Cette « double paraison » est le parfait tableau d’expression pour le tailleur, qui va progressivement ôter la couche extérieure, laissant apparaître le cristal clair.

 

La coupe 100 points de Lalique

La manufacture Lalique se situe en Alsace, à Wingen-sur-Modern. Fondée par René Lalique en 1888, joaillier d’exception puis maître-verrier, la maison perpétue la tradition en s’inspirant des anciens croquis de son créateur .Grâce à une longue tradition de fabrication de verres à vin avec des collections telles que Barsac et Beaune,  la manufacture Lalique s’associe avec le critique expert, James Suckling pour développer un verre au service d’une dégustation hédoniste.

 

La flûte Lehmann

En 2012, la maison lance le service 100 points, clin d’oeil au système de notation des vins. On retrouve dans ce verre l’identité de la cristallerie, avec une jambe haute travaillée en satiné repoli. C’est le grand service à dégustation de la manufacture Lalique.

En Champagne, tout le monde connaît les « verres Lehmann » ! Une formule raccourcie pour évoquer le travail de la Maison Lehmann du nom éponyme de son Pdg, Gérard Lehmann.  Pour tout un chacun qui respecte le produit « champagne », le verre à champagne est le corollaire du champagne.

 

Depuis des années Gérard Lehmann, qui a fait de la citation d’André Maurois son crédo « La sincérité est de verre ; la discrétion est de diamant », a compris ce besoin de mettre en valeur les qualités des vins et champagnes avec sa collection Signature : « l‘ADN de notre marque est représenté par les signatures de nos collaborateurs. Nous possédons la technique de professionnels,  ils nous apportent leurs expertises oenologiques. On crée des collections iconiques avec des signatures et des styles différents «  explique Gérard Lehmann.

 

Jusque-là, la Maison Lehmann ne travaillait qu’avec des professionnels que cela soit des établissements gastronomiques de renom, des cavistes ou revendeurs, des maisons et des vignerons. Depuis le mois de septembre, elle est désormais ouverte aux particuliers.