VIGNE

 

Le vignoble de Champagne

est situé à l’extrême nord de la zone de la culture de la vigne jusqu’ aux côtes de l'Ile de France qui marque la limite entre les plateaux tertiaires  du Bassin Parisien et la plaine de Champagne Crayeuse. 

 

La constitution géologique du sol champenois résulte :
- de la présence, à l’origine, de la mer dans la région champenoise et de son retrait  il y a quelque 70 millions d’années,
- d’un tremblement de terre il y entre 40 et 20  millions d’années ayant eu pour conséquences de surélever le sol et de briser la craie en l’imprégnant d’élément marins et minéraux et ayant donné lieu à la création d’un terrain fortement vallonné.

 

Pour obtenir de beaux fruits, le choix du cépage doit être adapté au sol ; voir paragraphe consacré. 

C'est la relation entre sous-sol et sol, les variations d'exposition au soleil, les courants telluriques et éoliens qui ont les facteurs de diversification des terroirs.

 

tampon

 

 La CRAIE apparaît comme la clef de voûte du terroir champenois.

Cette craie du Crétacé supérieur, datant de plus de 65 millions d'années, a joué un rôle important dans l'implantation de la vigne. Et ce, depuis fort longtemps puisqu'un géologue, a découvert des empreintes de vignes dans le calcaire de Sézanne daté d environ 55 millions d'années. L’épaisseur de cette veine de craie peut atteindre 200 à 500 mètres. 
Deux types de craies, la bélémnite et le micraster se partagent la Champagne. La bélémnite est située en dessous des  vignobles (les Premiers et Grands Crus) et le micraster sur les coteaux plus doux dans le sud de la Champagne.

La craie est un véritable réservoir d'eau et de chaleur des sous-sols

La craie à bélemnites a le pouvoir d’emmagasiner et de restituer la chaleur solaire, et d’assurer le drainage parfait des eaux. De plus, elle permet de stocker l’excès d’humidité en période pluvieuse, atténuant ainsi les effets de la sécheresse en période estivale.

On peut distinguer quatre zones de production de raisins qui regroupent les différents terroirs de champagne :

La Grande et la Petite vallée de la Marne - Plein sud pour les villages de AY DIZY CUMIERES  1er Crus et Grands Crus. Sur des parcelles où la craie affleure on cultive  le Chardonnay qui apprecie particulierement les sols de craie  pure . Sur les mi coteaux on retrouve Pinot Noir et en plaine pres de la Riviere Marne le Pinot Meunier y a élu  sa prédilection.  

A partir de Damery  les coteaux sont implantés sur des sols à dominante argilo-calcaire, à tendance marneuse. Le cépage dominant y est le pinot meunier. 

La montagne de Reims - exposée au sud, sud-est et quelques expositions nord. Les coteaux sont implantés sur des sols dont la craie est profondément enfouie sauf sur les failles. Le cépage dominant y est le pinot noir mais sur les coteaux dominants Reims la vraie affleure et le Chardonnay y règne en maitre.
La côte des blancs - Le vignoble de la Côte est exposé Est et Sud-est. La craie affleurante sur les villages en 1er et grands crus et le Chardonnay y regne en maître

 

 

 

 

 

 

Découvrir le terroir et les lieux-dits c’est raconter l’histoire d'une commune mais c’est aussi connaitre le sous- sol pour reconnaitre les meilleures parcelles. 

  Les LIEUS-DITS 
  de nos parcelles de
  vigne

Pegorier André Spécialiste de la toponymie

  LES GONDRIVATS

  LES CULEES

Nf. Extrémité d’une parcelle, d’un territoire communal
situé dans la vallée en Champagne.

  LES MORDES
  FONTAINES

Présence de fontaine et de vase

  LES HETES

Les huttes

  LES TIERS SAUDES

Notion de droit à payer pour un tiers

  FLAMME CHIEN

  LA COTE A BRAS

La grande cote

  LES BISSETTES

Fraguements de grès utilisé pour empierrer un clos 

  LES VORIVALS

  LES RAVIGNONNES

Profonds fossés naturels creusés par les eaux 

  LE CLOS SAINT
  HELENE

Terrain, cultivé et clos de haies ou de murs, dédié à Sainte Hélène, mère de l´empereur Constantin, dont les reliques avaient été transférées de Rome à l´abbaye Hautvillers en 841. Une relique de Sainte Hélène est détenue dans une chasse dans l’Eglise d’Hautvillers, un chemin au-dessus du clos mène jusqu’au mur d’enceinte de l’ abbaye

 


TERROIR ET LIEU DIT

La notion de « terroir » fut, dans les premiers travaux des géographes français, exclusivement descriptive. Elle est devenue aujourd’hui une notion spatiale qui permet de comprendre le fonctionnement d’un milieu, dans le domaine viticole, de produire un vin stylé propre à chaque unité homogène. Plusieurs approches sont donc possibles : l’approche du contexte naturel (géomorphologie, climatologie, etc.), l’approche agronomique (stades phénologiques des différents cépages, croissance des organes végétaux, etc.) et l’approche œnologique (vinification séparée des lots de vendange issus des unités de terroirs, suivi analytique pour mieux apprécier l’évolution du produit, etc.). Le vin de Champagne n’est pas vendu avec un étiquetage qui porte des noms de terroir.

 

On ne parle  pas de
« Château » en Champagne  sauf  à trois ou quatre exeptions près, si le chateau est attenant au vignoble comme par exemple celui de la Veuve Cliquot. Dans le bordelais on parle de chateau, dans d'autres régions on parle de clos, en Alsace de cépages ou de nom de lieu dit (topomyne* comme le Kaeferkopf par exemple). En champagne on parle de « Maisons de Champagne » qui élaborent un produit grâce à des assemblages de vins issus de diverses unités homogènes de terroirs champenois. On peut aussi parler de domaine ou d'exploitation viticole. 

 

Grâce à une bonne connaissance de ces unités de terroir, on peut obtenir une plus grande finesse des assemblages, une amélioration constante de la qualité du produit et une maîtrise des coûts de production. Actuellement, des études fondées sur un croisement de données, ont déjà permis de définir vingt unités homogènes de terroirs, appelées aussi les petites régions du vignoble. Le CIVC les met à la disposition des vignerons qui cherchent à améliorer leurs pratiques (Alain Marre professeur, laboratoire GEGENA, Bâtiment de Recherche du Campus Croix Rouge, Université de Reims,57 rue Pierre Taittinger, 51096 Reims Cedex,France, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

 

la craie

belleminite                                                                                                                                 cave aux coquillages

 

La craie dite Coccolithe ou graine de pierre est un des éléments essentiels de l'appelation et des notes fraiches et minérales du champagne ! C'est elle qui apporte la particularité de nos vins dans nos bouteilles de champagne. Nulle part ailleurs sur la planète il y a ces éléments vieux de 80 à 70 millions d'années , avec des fossiles de dents de requins, de petits ou plus grands coquillages, de rostres de belleminites ou d'oursins avec un climat propice à produire un raisin raffiné et délicat comme nos trois cépages.

 

 

Le lieu dit : *toponyme 

Qu’ils désignent un village, un calvaire, une vigne, une rivière ou un ancien moulin, les lieux-dits structurent le territoire communal, lui donnent ses limites et son identité. 

Ils sont autant d’indices sur l’histoire des communes. Le nom choisi pour dénommer un lieu renseigne sur sa nature, la symbolique qu’on a voulu lui donner et l’histoire de son occupation : un village tirera son nom de celui des premiers habitants qui l’ont occupé (ex : La Richardière), une parcelle de terre portera le nom de l’élément qui la caractérise le mieux (ex : les culée (nom féminin qui signifie en patois champenois une extrémité de parcelle, la fin d’un territoire communal) 

L’étude de ces lieux-dits (la toponymie) passe par une recherche des traces écrites disponibles, complétée d’une enquête de terrain approfondie. Les sources de la toponymie sont diversifiées : cartes et plans, cadastre, recensements de population, ou encore archives des administrations, des familles et des notaires. 

L’enquête de terrain est recommandée pour confronter les données écrites à la réalité physique et comprendre la logique de la répartition spatiale du territoire.

C’est aussi le lieu d’expression de la tradition orale : elle nécessite des précautions, mais peut permettre de vérifier par exemple des formes courantes parfois légitimes ou la forme patoisante des toponymes. 

En Champagne, la bouteille n’est pas vendue avec un étiquetage qui porte des noms de terroir, je l’ai déjà rappelé dans mon texte un peu plus haut. Il n’y a pas de « Château » en Champagne comme dans d’autres régions viticoles, mais des « Maisons de Champagne » qui élaborent un produit grâce à des assemblages de vins issus de diverses unités homogènes de terroirs champenois. 

ABONNEZ VOUS ET RECEVEZ NOS PROCHAINES NEWSLETTERS .

S'abonner

NEWSLETTER