image cuvée bouteille le mémorial-www.champagne-gabriel-boutet.fr

 CREPES SUZETTES avec la Cuvée Brut Le Mémorial

C’est un disciple du grand Escoffier, Henri Charpentier qui dit l’avoir inventée, en 1896,
comme la plupart du temps, par hasard. A cette époque, il travaillait au café de Paris,
à Monte-Carlo lorsque le prince de Galles, futur Édouard VII pénétra dans l’établissement
accompagné d’une superbe jeune femme. Édouard désirait manger des crêpes que Charpentier
arrosa de Cognac mais suite à un geste malheureux, il y mit le feu…
Le prince trouva la préparation particulièrement appétissante et le spectacle du cognac qui flambe un fort joli spectacle.
Comme il demandait plus d’explications sur cette nouveauté,
le jeune Charpentier lui demande l’autorisation de baptiser ses crêpes de son nom – mais le prince qui était galant homme préféra que l’on donne le nom de « Suzette » prénom de la personne qui l’accompagnait.

Connaissez vous l’histoire du Louis d'or ?
Munissez-vous d'une pièce d'or (ou d'une pièce de monnaie) dans votre main gauche et faîtes sauter votre première crêpe dans une poêle avec votre main droite.
La légende prétend que si la première crêpe se retourne parfaitement, on ne manquera pas d'argent pendant l'année ! Avez vous Tenté votre chance pour Mardi Gras ?

RECETTE pour 4 personnes de JL Timmel - chef alsacien

Jean-Luc Timmel, originaire de Hatten et qui travaille comme chef de cuisine à l’hôtel-restaurant Sonne à Achern, dégustait ces crêpes dans son enfance. Voici la recette de sa maman, Mariette, qui les sert toujours accompagnées d’une soupe de légumes, généralement le vendredi ou pendant le temps du Carême. Notez que la pâte est faite sans sucre. Si ces crêpes sont servies en dessert, ajoutez du sucre à la pâte.

3 œufs
30 cl de lait (ou moitié lait-moitié bière)
250 g de farine (ou moitié farine-moitié Maïzena)
1 pincée de sel
4 pommes (de préférence des « Boskoop » ou autres reinettes)
facultatif : 1 c à soupe de ciboulette ciselée
environ 1 dl d' huile pour la cuisson

Battez les œufs. Disposez la farine dans un autre récipient, ajoutez le lait et le sel. Ajoutez progressivement les œufs battus en travaillant l’ensemble avec un fouet. Veillez à ce qu’il ne se forme pas de grumeaux (si c’était le cas, passez la pâte à la passoire ou mixez-la).
Laissez reposer la pâte pendant 1 heure. Coupez les pommes épluchées en fines tranches.
Dans une poêle, chauffez un peu d’huile (ou frottez la poêle avec un chiffon huilé), versez à l'aide d'une louche un peu de pâte sur une épaisseur de 1/2 cm de haut. Disposez quelques tranches de pommes sur la crêpe. Faites cuire doucement à couvert. Lorsque la crêpe est bien dorée d’un côté, retournez-la.

Notez qu’il n’est pas possible de faire sauter ces crêpes pour les retourner car elles sont trop lourdes. Pour les retourner, vous pouvez vous servir d’un couvercle (ou d'une assiette) sur lequel la crêpe se posera et il suffira ainsi de la laisser glisser dans la poêle sur le côté non cuit. Après cuisson, posez la crêpe sur du papier absorbant. Servez avec une soupe de légumes.

Pour une version de crêpes servies en dessert :
ajoutez 50 g de sucre à la pâte
vous pouvez également, en variante, tremper les pommes émincées dans un peu d’alcool, par exemple du calvados qui, fait à base de pomme, se marie fort bien avec ce fruit.
vous pouvez aussi saupoudrer les crêpes, avant dégustation, de s

ucre et d’un voile de cannelle, ou les parfumer avec quelques gouttes de sirop d'érable.

 ATTENTION AUCUN CHAMPAGNE N ACCEPTE UN ACCOMPAGNEMENT DE FUITS MACERES DANS DU SCHNAPS OU DE N IMPORTE QUELLE AUTRE EAU DE VIE

LE CHAMPAGNE  Rosé n'aime  PAS ,

les MANDARINES ou ORANGES, NI LES MARRONS OU les SALADES DE FRUITS AVEC DE L'EAU DE VIE !!!

 

 photo recette oranges

 

 

HISTOIRE DES CREPES SUZETTES

 

C’est un disciple du grand Escoffier, Henri Charpentier qui dit l’avoir inventée, en 1896,
comme la plupart du temps, par hasard. A cette époque, il travaillait au café de Paris,
à Monte-Carlo lorsque le prince de Galles, futur Édouard VII pénétra dans l’établissement
accompagné d’une superbe jeune femme. Édouard désirait manger des crêpes que Charpentier
arrosa de Cognac mais suite à un geste malheureux, il y mit le feu…
Le prince trouva la préparation particulièrement appétissante et le spectacle du cognac qui flambe un fort joli spectacle.
Comme il demandait plus d’explications sur cette nouveauté,
le jeune Charpentier lui demande l’autorisation de baptiser ses crêpes de son nom – mais le prince qui était galant homme préféra que l’on donne le nom de « Suzette » prénom de la personne qui l’accompagnait.

Connaissez vous l’histoire du Louis d'or ?
Munissez-vous d'une pièce d'or (ou d'une pièce de monnaie) dans votre main gauche et faîtes sauter votre première crêpe dans une poêle avec votre main droite.
La légende prétend que si la première crêpe se retourne parfaitement, on ne manquera pas d'argent pendant l'année ! Avez vous Tenté votre chance pour Mardi Gras ?

 

RECETTE DE JL T. pour 4 personnes
Jean-Luc Timmel, originaire de Hatten et qui travaille comme chef de cuisine à l’hôtel-restaurant Sonne à Achern, dégustait ces crêpes dans son enfance. Voici la recette de sa maman, Mariette, qui les sert toujours accompagnées d’une soupe de légumes, généralement le vendredi ou pendant le temps du Carême. Notez que la pâte est faite sans sucre. Si ces crêpes sont servies en dessert, ajoutez du sucre à la pâte.

3 œufs
30 cl de lait (ou moitié lait-moitié bière)
250 g de farine (ou moitié farine-moitié Maïzena)
1 pincée de sel
4 pommes (de préférence des « Boskoop » ou autres reinettes)
facultatif : 1 c à soupe de ciboulette ciselée
environ 1 dl d' huile pour la cuisson

Battez les œufs. Disposez la farine dans un autre récipient, ajoutez le lait et le sel. Ajoutez progressivement les œufs battus en travaillant l’ensemble avec un fouet. Veillez à ce qu’il ne se forme pas de grumeaux (si c’était le cas, passez la pâte à la passoire ou mixez-la).
Laissez reposer la pâte pendant 1 heure. Coupez  les pommes épluchées  en fines tranches.
Dans une poêle, chauffez un peu d’huile  (ou frottez la poêle avec un chiffon huilé), versez à l'aide d'une louche un peu de pâte sur une épaisseur de 1/2  cm de haut. Disposez quelques tranches de pommes sur la crêpe. Faites cuire doucement à couvert. Lorsque la crêpe est bien dorée d’un côté, retournez-la.

Notez qu’il n’est pas possible de faire sauter ces crêpes pour les retourner car elles sont trop lourdes. Pour les retourner, vous pouvez vous servir d’un couvercle (ou d'une assiette) sur lequel la crêpe se posera et il suffira ainsi de la laisser glisser dans la poêle sur le côté non cuit. Après cuisson, posez la crêpe sur du papier absorbant. Servez avec une soupe de légumes.

Pour une version de crêpes servies en dessert :


ajoutez 50 g de sucre à la pâte
vous pouvez également, en variante, tremper les pommes émincées dans un peu d’alcool, par exemple du calvados qui, fait à base de pomme, se marie fort bien avec ce fruit.
vous pouvez aussi saupoudrer les crêpes, avant dégustation, de sucre et d’un voile de cannelle, ou les parfumer avec quelques gouttes de sirop d'érable.

 

Légende de la Chandeleur Texte  arrangé par  Patricia

 

Dehors c’est le plein hiver, on cuisine des petits desserts réconfortants et on fait la fête pour se consoler en attendant l’arrivée du printemps. Et on s’intéresse aussi aux premières fleurs, aux perce-neige et ce matin j’ai vu des jonquilles contre un mur juste en face de la marne qui coule en contre bas de ma rue. Le brouillard était moins épais que hier et le vent moins glacial que la semaine dernière. Les jours rallongent et pourtant c’est plein hiver. Alors en rentrant Madeleine a cuisiné des petits desserts réconfortants en me disant que demain elle fera la fête pour se consoler en attendant l’arrivée du printemps.

A midi elle a lu le journal, Madeleine a toujours plus d’une semaine de retard, c’est sa voisine qui le lui donne ou le pose sur le rebord de la fenêtre de son bureau quand elle a fini de la lire. Et là a midi Madeleine apprends que le 2 février à la chandeleur pour tromper son impatience, on cherche à prédire quand reviendront les beaux-jours ! En France, on confie ce soin à l’ours. A part dans les cirques et le zoo, elle ne voit pas qui irait voir un ours des Pyrénées pour lui demander de sortir de sa tanière….Et pour l’ours du cirque et du zoo il n’y a pas d’hibernation !

Donc cela doit s’être passé ainsi il y a très très longtemps En tout cas Madeleine esquisse un sourire quand elle lit : « En France, si l’ours se décidait de cesser d’hiverner, l’hiver était bientôt fini. Sinon… /…/Aux Usa, c’est la marmotte qui s’y colle le 2 février à la chandeleur.

Madeleine rassemble le nécessaire pour faire des crêpes. Il lui faut cinq cent grammes de farine
quatre beaux œufs, cinquante grammes de cassonade, une pincée de sel, deux cuillères à soupe d’huile, soixante centilitres de lait, vingt cinq centilitres de bière, quelques grains des gousses fraiches qu’une amie lui a ramenée la veille de Madagascar et 1 grosse cuillère à soupe de rhum.

Puis elle creuse un trou dans la farine et commence à mélangeravec une cuiller à bois en tournant du centre vers les bords en rajoutant le lait et la bière la cuiller d’huile, un pue de lait et enfin le Rhum qu’elle s’est pris la peine de gouter. Très progressivement la pate devient lisse et brillante.

Les crêpes cuites ressemblent à de petits soleils, et Madeleine s’amuse à les faire sauter. En mangeant la première crêpe elle évoque le Soleil et la lumière dans l’espoir qu’ils reviennent après l’hiver. Sa grand-mère lui disait la bas dans la campagne alsacienne: « Si point ne veut de blé charbonneux mange des crêpes à la Chandeleur »


On raconte que selon la légende, Merlin l’enchanteur fût le premier à avoir le plaisir de déguster une crêpe lorsque la fée Viviane renversa sur la pierre chaude du foyer la bouillie qui mijotait dans son chaudron. Autrefois, on faisait sauter les crêpes avec une pièce d’or dans la main pour s’assurer la richesse l’année à venir. Pas facile à faire de nos jours, peu de pièces d’or dans nos armoires et on cuisine les crêpes plus sur des crêpières que dans une poêle.

 

Les Dictons de la Chandeleur

A la Chandeleur, l’hiver se meurt ou prend vigueur.
Soleil de la Chandeleur annonce printemps, fleurs et bonheur
A la Chandeleur il faut manger la soupe dorée
pour avoir de l'argent toute l'année
A la Chandeleur s'il fait beau, sûr qu'il ne tombera plus d'eau
Quand le soleil, à la Chandeleur, dit lanterne
Quarante jours après il hiverne
Quand Notre-Dame de la Chandeleur luit
L'hiver de quarante jours s'ensuit
Quand pour la Chandeleur le soleil est brillant
Il fait plus froid après qu'avant
A la Chandeleur verdure
A Pâques neige forte et dure
Soleil de la Chandeleur
Annonce hiver et malheur
Celui qui retourne sa crêpe avec adresse, qui ne la laisse pas tomber à terre ou qui ne la rattrape pas sous la forme navrante de quelque linge frippé, celui-là aura du bonheur jusqu'à la Chandeleur prochaine
Celui qui rapporte sa chandelle chez lui allumée
Pour sûr ne mourra pas dans l'année
A la Chandeleur, grande neige et froideur
A la Chandeleur, le froid fait douleur
Si la louve se met au soleil, le 2 février :
six semaines d'hiver derrière
A la Chandeleur, au grand jour, les grandes douleurs
Si point ne veut de blé charbonneux
Mange des crêpes à la Chandeleur

http://www.formatage.org/branches/fetes/chandeleur/dictons.html